Les Belges victimes de fraude au paiement perdent en moyenne 219 euros

[ad_1]

Plus de la moitié (53 %) des détaillants prennent déjà des mesures efficaces pour protéger leur boutique en ligne.

En Belgique, près d’un consommateur sur cinq (18 %) a déjà été victime d’une fraude au paiement, une forme d’escroquerie dans laquelle des informations financières sont volées et utilisées pour effectuer des achats non autorisés. Les victimes belges perdent en moyenne 219 euros. Cela ressort des résultats de recherche du rapport annuel Retail de la plateforme de technologie financière Adyen, dans lequel 1 000 consommateurs et 510 détaillants ont été interrogés sur la sécurité en ligne de l’acheteur belge.

Mesures efficaces

Le Belge aime utiliser Internet pour ses achats. Par exemple, plus d’un consommateur sur quatre (28%) indique que les achats en ligne sont plus faciles à trouver que le magasin physique. Malheureusement, les nombreuses escroqueries causent une brèche dans la confiance. Plus de la moitié des acheteurs (58 %) pensent que les achats en ligne sont devenus moins attrayants en raison de fraudes massives.

Les acheteurs ne sont pas les seuls à souffrir de la fraude en ligne. Les commerçants eux-mêmes sont également confrontés quotidiennement à des arnaques. Pas moins d’un commerçant sur trois (36%) a subi une cyberattaque ou une violation de données au cours de l’année écoulée. En outre, plus d’un commerçant belge sur trois (35%) indique qu’il a déjà découvert des répliques de sites Web de sa propre boutique en ligne.

Cette augmentation de la fraude oblige les détaillants à prendre des mesures. Heureusement, la moitié (53%) d’entre eux indiquent avoir pris des mesures efficaces pour protéger la boutique en ligne, y compris, par exemple, l’utilisation de l’IA, l’authentification forte et PSD2.

La prudence est conseillée

Quiconque aime faire des achats en ligne sait que les fraudeurs se cachent au coin de la rue. Heureusement, de nombreux Belges sont de plus en plus conscients que la prudence est de mise lors de l’achat en ligne. Quatre consommateurs belges sur dix (40 %), par exemple, regardent très attentivement l’URL d’une boutique en ligne avant d’effectuer un achat.

L’acheteur belge attend également de la boutique en ligne qu’elle prenne les mesures nécessaires pour garantir sa sécurité. Par exemple, près de sept consommateurs sur dix (69 %) souhaitent que les commerçants communiquent mieux sur les mesures prises. Le site Web vous semble-t-il démodé? Puis, dans un cas sur trois (32%), le Belge se met immédiatement à marcher.

« Les consommateurs belges attendent 100 % de sécurité de la part de leurs détaillants. Ils sont même prêts à faire un effort supplémentaire tant que cela contribue à une expérience en ligne plus sûre. Par exemple, un acheteur sur trois (33%) déclare apprécier qu’un commerçant lui demande de vérifier son identité avant d’acheter. Les détaillants doivent donc continuer à investir dans l’expérience la meilleure et la plus sûre. Le choix du meilleur partenaire est crucial. Il vous aide avec les bons outils, comme l’authentification forte et l’IA, pour toujours garder une longueur d’avance sur les fraudeurs ”dire Julien Marlier, Country Manager Adyen Belgique.


Cet article est un communiqué de presse et n’engage pas la responsabilité des éditeurs.

[ad_2]

Lire d’autres articles du blog ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *